3 astuces pour des formations linguistiques plus efficaces

Vous souvenez-vous de vos premiers mots dans une langue étrangère ? Une expérience à la fois captivante et amusante. Vous déballiez fièrement quelques « Tot ziens », « Dank u » et autres « Ik heet Paul ».

Et puis, petit à petit, le plaisir de pratiquer la langue a disparu. Plus vous appreniez, plus vous aviez peur de faire des erreurs. Est-ce het ou de wagen ? S’agit-il d’une « particule séparable » ou non ? Vous avez fini par ne plus oser engager la moindre conversation spontanément.

Au revoir l’engouement du débutant, au revoir la motivation !

Aujourd’hui, en tant que responsable des formations, vous avez pour mission de maintenir le niveau de motivation de vos collaborateurs. Dat is kinderspel, grâce à ces trois conseils.

Astuce 1 : ne perdez pas de vue l’objectif concret

Les personnes qui apprennent une langue étrangère à un âge plus avancé ont souvent un objectif concret derrière la tête. Cet objectif constitue donc une motivation supplémentaire. L’apprentissage d’une langue est cependant un travail de longue haleine. Conséquence ? L’objectif final s’estompe et l’enthousiasme s’effrite.

Assurez-vous, par conséquent, que votre collaborateur garde un objectif concret à l’esprit. Veillez à le lui rappeler régulièrement. Son niveau de motivation et l’impact de la formation en dépendent.

Voici un exemple d’« objectif concret » :

dans 6 mois, votre collaborateur doit s’exprimer en néerlandais pendant 45 minutes devant un panel de spécialistes de son domaine d’expertise.

Conseil 2 : formulez cet objectif de la manière la plus explicite possible

Formuler un objectif sans équivoque : plus facile à dire qu’à faire ! Comment faire pour ne négliger aucun élément ? Comparez la description de votre objectif à cette check-list. Un objectif correctement formulé est :

  • réaliste – ne placez pas la barre trop haut, car votre collaborateur sera alors démotivé dès le départ;
  • défini dans le temps – déterminez précisément à quel moment l’objectif doit être atteint;
  • spécifique et concret – utilisez toujours l’expression «être capable de » en guise d’aide-mémoire.

Formulez, par exemple, l’objectif mentionné ci-dessus de la manière suivante :

le collaborateur doit être capable, dans 6 mois, de donner une présentation de 45 minutes devant un panel de spécialistes de son domaine d’expertise.

Assurez-vous que le formateur connaît également cet objectif. Il se concentrera ainsi sur le vocabulaire et les compétences dont votre collaborateur a besoin. Ce dernier remarquera, quant à lui, que la formation fonctionne, il gardera sa motivation et… la boucle sera bouclée !

Astuce 3 : cherchez un buddy

En tant que responsable des formations, vous créez les circonstances idéales pour un processus d’apprentissage efficace. Vos collaborateurs n’auront cependant d’autre choix que de se mettre eux-mêmes au travail. Ce n’est pas pour autant qu’ils doivent le faire seuls. En ce qui concerne l’apprentissage des langues, il n’y a rien de mieux que de s’exercer avec des locuteurs natifs.

Tâchez de chercher, au sein de votre organisation, des « parrains » pour les collaborateurs qui suivent une formation linguistique. Les médias sociaux vous permettront aussi de trouver facilement des personnes désireuses d’apprendre une langue étrangère. Sans parler des applications telles que Speaky, qui sont de véritables sources de « buddy’s ».

Vous avez d’autres astuces pour des formations linguistiques plus efficaces ? Partagez-les avec nous et avec vos collègues grâce au module de réactions.

LE QUOI DE NEUF DU CEFORA DANS VOTRE BOÎTE MAIL

Formerpourréussir.be est une chouette source d'inspiration pour vous ? Vous souhaiteriez cependant en savoir encore plus sur l'organisation de formations ? Ou mieux connaître les formations du Cefora ? Dans ce cas, inscrivez-vous sans tarder à notre newsletter mensuelle.

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *