Curation du contenu : quelques conseils concoctés par nos soins

En tant que responsable de formation, une de vos principales missions est évidemment de partager vos connaissances. Perspectives approfondies, meilleures pratiques, actualités incontournables ou conseils intelligents… Vous :

  • les filtrez parmi le flux d’informations ;
  • y ajoutez un contexte et des explications ;
  • les présentez à vos collaborateurs sous la forme de fragments prêts à l’emploi.

En bref : vous faites de la curation de contenu. Reste désormais à savoir si vous le faites de la manière la plus efficace possible…

Nous vous avons précédemment suggéré une sélection d’outils de curation de contenu. Dans cet article, nous vous proposons de jeter un coup d’œil en coulisse. Une de nos missions est, en effet, de vous proposer une nouvelle salve de contenu prêt à l’emploi toutes les deux semaines. Notre arme secrète pour la curation du contenu ? Observer rigoureusement le modèle Seek > Sense > Share d’Harold Jarche. Il se déroule comme suit :

Curation du contenu, étape 1 : seeking

Il est évidemment impossible de suivre toutes les publications, même au sein de votre discipline. Vous ne souhaitez toutefois pas passer à côté d’informations précieuses. Voici une manière intelligente de vous y prendre :

  1. Faites appel à votre réseau, qu’il soit interne ou externe à votre organisation. Abonnez-vous, par exemple, à des influenceurs de votre secteur sur LinkedIn ou rejoignez des groupes de discussions pour vous en rapprocher ;
  2. Automatisez votre processus de recherche en ligne. Nous ne jurons nous-mêmes que par Feedly et Anders Pink pour notre récolte quotidienne d’articles et de blogs sur les thèmes qui nous intéressent. Lorsque nous voyons quelque chose qui nous intrigue – parfois rien que sur la base du titre –, nous le suivons de près.

Curation du contenu, étape 2 : sensing

Ça y est, vous avez recueilli une belle quantité d’informations. Il convient désormais de vous accorder un moment de réflexion. Examinez tout ce contenu d’un œil critique et sélectionnez les articles et les blogs qui s’avèrent intéressants pour votre public cible. Posez-vous les questions suivantes : quelles sont les implications concrètes pour mon public cible ? Que doit-il encore savoir ? Vers quels outils ou informations que nous avons déjà publié(e)s puis-je le renvoyer ? N’oubliez pas d’ajouter ce contexte.

Au Cefora, nous utilisons également un outil pour ce processus : Diigo. Il permet de lire, annoter et classer tous les articles au moyen de tags tels que « leadership », « réalité virtuelle » ou « nouvelles méthodes d’apprentissage ». Le résultat ? Nous nous y retrouvons immédiatement lors de l’étape suivante…

Curation du contenu, étape 3 : sharing

Une fois que vous avez fait votre sélection, vous disposez normalement d’un volume bien étoffé de contenu. Il est alors temps de le dévoiler à vos collègues. Livrez des récits cohérents, dotés d’une touche personnelle en ajoutant vos propres idées et expériences aux articles que vous partagez. Vous envoyez une newsletter ? Utilisez une plateforme professionnelle d’e-mailing. Nous sommes personnellement très satisfaits de Mailchimp.

Prêt à organiser votre contenu grâce à ces conseils? Cherchez un thème qui intéresse vos collègues et partez à la chasse au contenu avec le modèle Seek > Sense > Share. Bonne chance!

LE QUOI DE NEUF DU CEFORA DANS VOTRE BOÎTE MAIL

Formerpourréussir.be est une chouette source d'inspiration pour vous ? Vous souhaiteriez cependant en savoir encore plus sur l'organisation de formations ? Ou mieux connaître les formations du Cefora ? Dans ce cas, inscrivez-vous sans tarder à notre newsletter mensuelle.

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *