Jurgen Noel : « Les big data sont la clé d’un recrutement efficace »

Louise Haspeslagh

Content Marketeer pour Cefora. Curieuse de connaître les évolutions du marché du travail, les nouveaux développements en matière de RH et les meilleurs moyens de susciter la curiosité des employeurs et des collaborateurs.
Louise Haspeslagh
Temps de lecture : 3 minutes

La rotation du personnel est un problème structurel dans de nombreuses organisations. Selon Jurgen Noel, fondateur de la start-up Twegos, la cause réside dans une large mesure dans le recrutement. « Les big data peuvent apporter aux entreprises d’importants gains d’efficacité, à court et à long terme. »

« Beaucoup d’entreprises se concentrent trop sur les hard skills lors de leur recrutement », explique Jurgen Noel. Grâce à des outils d’évaluation, elles prédisent – souvent de manière très précise – si une personne a les bonnes compétences pour un emploi déterminé. Mais la ‘concordance culturelle’ entre le candidat et l’organisation est au moins aussi importante. Si cette correspondance n’existe pas, il y a de fortes chances pour que votre collaborateur ne fournisse pas des prestations optimales parce qu’il ne se sent pas à sa place et finisse par vous quitter. Je parle par expérience. »

14 valeurs déterminent la concordance culturelle

En 2011, à l’issue d’un processus de recrutement intensif, Jurgen Noel a commencé à travailler pour une grande banque. Grâce à son expérience acquise dans le monde de la communication et celui des banques, il avait les compétences adéquates pour numériser la stratégie de communication de la banque en question. « Mais je ne trouvais pas mes repères et je ne comprenais pas pourquoi. J’en ai parlé avec mon excellent ami Arend, qui m’a aidé à identifier le problème : la culture d’entreprise ne correspondait pas à mes valeurs personnelles. »

Les valeurs que les organisations véhiculent ne correspondent souvent pas à celles qu’elles mettent effectivement en œuvre

« Arend a été témoin de problèmes similaires dans d’autres entreprises pour lesquelles il a travaillé comme consultant en stratégie. Afin de trouver une solution, nous avons consulté le professeur Joeri Hofmans. En tant que psychologue du travail à la Vrije Universiteit Brussel, il avait déjà fait beaucoup de recherches sur tout ce qui a trait à la culture d’entreprise. Il nous a expliqué que les valeurs que les organisations véhiculent ne correspondent pas nécessairement à celles qu’elles mettent effectivement en œuvre. Et que, de ce fait, des erreurs sont déjà commises lors du recrutement. »

« En collaboration avec la VUB, nous avons cherché à savoir quelles valeurs professionnelles déterminent l’adéquation culturelle entre le travailleur et l’entreprise. Notre application Twegos mesure l’importance que les organisations – ou même des départements spécifiques – attachent à chacune de ces valeurs et elle fait de même pour les collaborateurs potentiels. Le système compare ces résultats et calcule ainsi la concordance culturelle. »


Les 14 valeurs qui définissent la concordance culturelle sont : la collaboration, la conformité, la reconnaissance, l’attention, l’autogestion, l’orientation vers la performance, le développement personnel, le dynamisme, le pouvoir, l’innovation, la diversité, la prévisibilité, la durabilité et l’intégrité.


L’impact sur le travail des recruteurs

Quelle est exactement la valeur ajoutée des big data pour le recrutement ? Jurgen Noel : « Un recruteur formé et expérimenté peut sentir si un candidat va s’ancrer dans la culture de l’entreprise, mais cela reste un jugement humain et donc subjectif. De plus, il n’est pas toujours facile pour un collaborateur RH de savoir exactement ce qui se passe sur le terrain. Surtout dans les grandes entreprises où la culture diffère souvent d’un département ou d’une équipe à l’autre. Un modèle basé sur les big data en tient compte. »

Grâce aux big data, vous consacrez moins de temps et d’argent au recrutement et vous engagez les bonnes personnes

« Avec des outils intelligents basés sur les big data, vous consacrez moins de temps et d’argent au recrutement et vous engagez les bonnes personnes. Les travailleurs qui s’inscrivent dans la culture d’entreprise restent plus longtemps, sont plus performants, s’absentent moins … Un recrutement efficace a donc un impact financier énorme sur votre organisation. Avec Twegos, nous démontrons réellement cet impact en nous basant sur des données. »

« Les recruteurs n’ont pas besoin de se recycler pour devenir des analystes de données et pouvoir travailler avec des big data », affirme Jurgen Noel. « Derrière des outils tels que Twegos, il y a beaucoup de technologie. Les résultats sont fournis dans des rapports clairs. Grâce aux big data, les organisations peuvent utiliser le temps qu’elles consacrent habituellement aux entretiens exploratoires pour travailler sur d’autres aspects de l’employee experience. »

« En période de récession économique, le nombre de candidats par poste vacant augmente considérablement. Les recruteurs auront donc plus que jamais besoin d’aide dans les années à venir. »


Vous cherchez d’autres conseils pour un recrutement plus efficace ?

Parcourez nos formations en leadership et RH.


À propos de Jurgen Noel

Après ses études en communication et marketing, Jurgen Noel a commencé sa carrière dans le monde des agences. Quelques années plus tard, il s’est tourné vers le secteur de la finance pour aider les banques dans la transformation numérique de leur marketing. En 2015, avec Arend Van Itterbeek, il a fondé l’entreprise de RH analytique Twegos.

Abonnez-vous à notre newsletter

Restez au courant de nos dernières formations, articles de blog, événements et conseils qui font avancer votre carrière !

Inscrivez-vous

Related Posts