Duke & Grace : «Nos parcours de développement sont plus souvent irréguliers que linéaires et verticaux »

Hanne Janssens

Content Marketeer pour Cefora. Aime rechercher et partager de nouvelles idées et de nouveaux récits en matière de bonheur au travail, de RH, de culture de l’apprentissage, du marché du travail et de carrière.
Hanne Janssens
Temps de lecture : 3 minutes

Dans le secteur de la publicité et de la communication, les entreprises luttent pour décrocher les meilleurs profils. C’est pourquoi Duke & Grace met tout en œuvre pour attirer et retenir les meilleurs talents. Les parcours de développement personnel constituent le pivot central de l’employee journey mis en avant par l’agence de communication multiservices gantoise. Bart De Waele, PDG : « Puis-je progresser dans cette organisation ? Voilà ce que les gens veulent essentiellement savoir. »

L’agence de communication numérique Wijs et l’agence interactive Gents ont uni leur force pour devenir Duke & Grace. Le CEO Bart De Waele parle d’une consolidation nécessaire pour pouvoir concurrencer les acteurs internationaux.

Une nouvelle réalité

Bart : « Le marketing numérique évolue rapidement. Actuellement, environ la moitié de notre chiffre d’affaires annuel provient d’entreprises qui n’existaient pas il y a cinq ans. Il ne s’agit donc pas seulement de recruter les bonnes personnes, mais aussi d’être capable de faire face à ce rythme de changement rapide. En outre, les talents recrutés doivent être en phase avec la culture de la maison. »

Notre structure est plate et axée sur l’autogestion, il existe donc de nombreuses possibilités. Mais en même temps, nos parcours de développement sont plus souvent irréguliers que linéaires et verticaux.

Après l’intégration de l’équipe de Gents, notre organisation est devenue un peu plus grande. Bart : « Après une acquisition, vos collaborateurs se réveillent dans une réalité différente. Il faut chercher un nouveau positionnement et des valeurs qui unifient et auxquelles tout le monde peut souscrire. »

Savoir accepter les départs

Duke & Grace compte 110 collaborateurs, dont un grand nombre de créatifs et de profils technologiques spécialisés : spécialistes du marketing en ligne, stratèges numériques, développeurs… Bart : « En moyenne, nous traitons 2.500 candidatures par année. Nous n’embauchons finalement qu’1 personne sur 100. Nous mettons cependant un point d’honneur à envoyer une réponse personnelle à chaque candidat. Dans la mesure du possible, nous donnons même quelques indications pour la poursuite de leur carrière. »

Puis-je progresser dans cette organisation ? Voilà ce que les gens veulent essentiellement savoir. La table de billard ou la carte d’anniversaire dans la boîte aux lettres sont des cerises sur le gâteau, sans plus.

Afin de garder les gens à bord pendant de longues périodes, Duke & Grace investit ensuite énormément d’énergie dans le processus d’intégration et dans la planification de l’employee journey. Le développement personnel est au cœur de cette démarche. Bart : « Notre structure est plate et axée sur l’autogestion, il existe donc de nombreuses possibilités. Mais en même temps, nos parcours de développement sont plus souvent irréguliers que linéaires et verticaux. Au sein d’une PME, on ne peut pas gravir indéfiniment les échelons de toute façon. Il arrive donc que nous n’ayons plus d’opportunités de développement à offrir à certaines personnes. Nous devons alors accepter leur départ. »

À chacun son rythme

« En plus des opportunités de croissance, nous tenons compte autant que possible du rythme de vie de chaque collaborateur dans l’employee journey. On remarque que les jeunes dans la vingtaine veulent souvent se perfectionner et acquérir très rapidement une expérience, tandis que les trentenaires mettront plus souvent dans la balance leur rémunération et l’équilibre travail-vie privée. Et si la personne est un parent célibataire, un peu plus de souplesse fera des merveilles. Cette approche exige beaucoup d’empathie de la part des RH : quelle est la force motrice derrière qui et pourquoi exactement ?

Si vous savez comment réagir, vous créerez une expérience positive pour vos travailleurs. Il ne s’agit donc pas tant de chaque moment d’expérience distinct, mais de l’ensemble du parcours que vous vivez avec chaque collaborateur. Puis-je progresser dans cette organisation ? Voilà ce que les gens veulent essentiellement savoir. La table de billard ou la carte d’anniversaire dans la boîte aux lettres sont des cerises sur le gâteau, sans plus. »


Vous souhaitez améliorer l’employee experience dans votre organisation ? Ce livre blanc reprend tout ce dont vous avez besoin : des idées, des outils et des conseils qui vous soutiendront dans votre démarche.


À propos de Bart De Waele

Bart   est   CEO  de   l’agence  de   communication gantoise Duke  &  Grace  et  intendant de  N-cube. Ses  passions sont  l’internet, les nouvelles technologies,  la communication, le transhumanisme et l’entrepreneuriat. Son ambition est de contribuer à bâtir des entreprises porteuses de  sens et d’ins- pirer et de soutenir de jeunes entrepreneurs talentueux.

Abonnez-vous à notre newsletter

Restez au courant des formations adaptées à votre profil, des articles de blog sur les nouvelles tendances, des événements pour booster votre réseau et des conseils pour faire avancer votre carrière.

Inscrivez-vous

Related Posts