Learning Snacks : 5 perspectives nouvelles pour votre prochaine présentation

Hanne Janssens

Content Marketeer pour Cefora. Aime rechercher et partager de nouvelles idées et de nouveaux récits en matière de bonheur au travail, de RH, de culture de l’apprentissage, du marché du travail et de carrière.
Hanne Janssens
Temps de lecture : 3 minutes

Les Learning Snacks de Cefora sont des webcasts ou des podcasts dont le contenu est accessible, riche en informations intéressantes et actuelles, et en lien avec nos formations. Dans son webcast, Geert Van den Eijnden partage 4 approches surprenantes pour vous aider à faire de votre prochaine présentation un succès. Visionnez ou revisionnez le Learning Snack et découvrez une astuce supplémentaire dans cet article.


L’expert

Geert Van den Eijnden enseigne les « Techniques d’écriture et de présentation » à la haute école Thomas More. Il est en outre l’inspirateur de Raad bij woord. Geert a co-écrit avec Kaat Jansen l’ouvrage intitulé Presenteren met impact.


Visionnez ou revisionnez le Learning Snack avec Geert Van den Eijnden :

Vous trouverez ci-dessous un résumé des 4 perspectives et une astuce supplémentaire.

1. Commencez par un contraste fort

« La présentation classique consiste en une série de dizaines de diapositives truffées de textes. Votre public s’ennuie après quelques minutes seulement. « We don’t do PowerPoint », telle est la solution radicale de Jeff Bezos, le CEO d’Amazon. Si une personne au sein de la multinationale américaine veut proposer quelque chose, elle l’écrit en toutes lettres dans un véritable texte. Une fois que tout le monde a lu ce texte, on passe immédiatement aux questions-réponses.

Votre auditoire sera surpris si vous projetez votre première diapositive et que vous dites ensuite d’un ton pince-sans-rire : « Aujourd’hui, nous allons faire sans diapositives ». Vous pouvez également opter pour un démarrage différent – moins extrême – en commençant par une anecdote accrocheuse ou par votre dernière diapositive, le questions-réponses. »

2. PechaKucha : la méthode visuelle

« Talk less, show more. Telle est la philosophie derrière cette technique de présentation qui a vu le jour dans un cabinet d’architectes de Tokyo. Dans le PechaKucha – mot japonais signifiant « bavardage » – vous utilisez 20 diapositives, chacune contenant uniquement une image. Toutes les 20 secondes, votre présentation passe automatiquement à la diapositive suivante. Vous êtes donc obligé d’aller continuellement droit au but. Après 6 minutes et 40 secondes, vous avez terminé.

Une façon un peu plus accessible d’améliorer visuellement votre présentation consiste à commencer par une image puissante. Prenons l’exemple de la présentation tristement célèbre de Sophie Wilmès au début de la crise du coronavirus. Une image frappante d’un hôpital – associée à une histoire réelle – aurait sans doute eu plus d’impact que son accumulation de bullet points et de graphiques. »

3. Et si vous n’aviez soudain que 3 minutes ?

« Imaginons que vous avez préparé une présentation de 30 minutes. Que feriez-vous si vous n’aviez finalement que 10 minutes ? Ou plus extrême encore : que feriez-vous si vous n’aviez que 3 minutes et le même nombre de diapositives ? En vous livrant à cet exercice au préalable, vous maîtriserez le contenu de votre présentation et serez préparé à différents scénarios. Cela vous épargnera également beaucoup de stress. »

« Souvent, vous n’avez même qu’une minute pour vendre votre idée. On parle alors d’un « elevator pitch », un exposé qui ne dure pas plus longtemps qu’une conversation dans un ascenseur. Demandez-vous donc à l’avance quelle est la chose la plus importante que votre public doit retenir. Cela ne fera que donner plus de force à votre présentation. »

 4. Montrer est la nouvelle manière de dire

« Ne commencez pas votre présentation par votre première diapositive, mais présentez un objet pour rendre le thème immédiatement tangible. Associez-le à une histoire personnelle pour renforcer cet effet.

L’histoire de la « magic washing machine » de Hans Rosling illustre bien cette méthode. Cet universitaire suédois a tenté de convaincre son public, de manière visuelle, du fait que la machine à laver est l’invention la plus importante de tous les temps. Rassurez-vous : cette astuce fonctionne aussi très bien avec d’autres objets. »

5. Astuce supplémentaire : utilisez des outils interactifs… avec modération

« On me demande souvent si utiliser des outils comme Kahoot et Mentimeter est de nature à créer une interactivité pendant une présentation. Je dirais oui et non. Un sondage ou un petit quiz est un excellent moyen de faire participer votre public.

Mais n’en faites pas trop. Si vous utilisez cette astuce à chaque fois, l’effet de surprise disparaîtra ou les gens seront même agacés. Une fois encore, je dirai en conclusion qu’il est capital de vous concentrer sur l’essence de votre message. »


Vous cherchez d’autres conseils pour des présentations puissantes et surprenantes ?

S’inscrire à la formation de Geert

Abonnez-vous à notre newsletter

Restez au courant des formations adaptées à votre profil, des articles de blog sur les nouvelles tendances, des événements pour booster votre réseau et des conseils pour faire avancer votre carrière.

Inscrivez-vous

Related Posts