Les plus curieux marchent en tête

Louise Haspeslagh

Content Marketeer pour Cefora. Curieuse de connaître les évolutions du marché du travail, les nouveaux développements en matière de RH et les meilleurs moyens de susciter la curiosité des employeurs et des collaborateurs.
Louise Haspeslagh
Temps de lecture : 5 minutes

Plus que la technologie, la curiosité et la soif d’apprendre propulsent aujourd’hui les organisations. En tant que HR Business Partner chez VAN IN, l’éditeur éducatif de référence en Flandre, Eva Chaubet croit en l’importance de l’apprentissage continu.

« L’amour de l’apprentissage est inscrit dans les gènes de notre organisation. Nous devons continuer à évoluer, ce qui ne va pas sans un esprit curieux. Cette impulsion est indispensable pour essayer de nouvelles choses et adopter une autre approche. » Les formations de Cefora jouent un rôle capital dans la culture d’apprentissage de VAN IN.

La soif d’apprendre

VAN IN crée des supports d’apprentissage pour l’enseignement, du primaire au supérieur. «Nous faisons plus que des manuels ou des cahiers d’exercices », explique Eva Chaubet. «Nous développons également des outils numériques comme Bingel, notre plateforme dédiée à l’enseignement primaire. L’apprentissage nous occupe à chaque instant. La soif d’apprendre et la curiosité sont essentielles pour la croissance et l’innovation. C’est l’essence de ce que nous faisons. Tous nos collaborateurs partagent l’amour de l’apprentissage.» 

Seul un esprit curieux peut permettre aux organisations de marcher en tête. L’envie d’apprendre et d’essayer de nouvelles choses doit être inscrite dans vos gènes.

«La société évolue, la numérisation s’impose : l’apprentissage subit de profondes mutations. L’enseignement change de manière radicale. À nous de suivre ce mouvement et de le convertir en supports d’apprentissage. Un esprit curieux est fondamental. Cette impulsion est indispensable pour essayer de nouvelles choses, pour adopter une autre approche.

Cefora jouit aussi de cet élan. L’offre de formations suit les progrès du monde qui nous entoure et réagit instantanément aux nouvelles évolutions de la société et du monde des entreprises. Il n’est pas nécessaire de surfer sur toutes les tendances ou dernières modes, mais dans un monde qui évolue aussi rapidement, il convient de suivre tout cela de près, en permanence.» 

Analyse et expérimentation à domicile 

Eva Chaubet encadre l’organisation des formations chez VAN IN. En tant que « cobaye », elle tâche de suivre d’abord elle-même un maximum de formations. «Les gens sont plus que jamais à la recherche d’équilibre. Les frontières entre vie professionnelle et vie privée s’estompent : ma famille et mes amis m’apportent des idées que je peux appliquer au travail et, inversement, je ramène inévitablement certaines astuces à la maison. (rire) Lorsque je suis une formation, il m’arrive de la mettre en pratique le soir même, avec mon mari ou mes enfants. Je commence alors à les analyser ou à faire des essais avec eux.» 

«Tant d’un point de vue personnel que professionnel (de par mon rôle au travail), je suis passionnée par tout ce qui a trait au développement personnel, à l’évolution personnelle et à la coopération professionnelle. Je veille cependant à sortir suffisamment de ma zone de confort.» 

Avoir soif d’apprendre, mais surtout pouvoir transmettre ses connaissances au public cible… C’est aussi ça, la curiosité.

«VAN IN fait partie de Sanoma Learning. Le berceau du groupe se trouve en Finlande, véritable pionnière de l’enseignement innovant. Nous sommes établis dans des pays où les résultats d’apprentissage sont traditionnellement élevés. Nous échangeons beaucoup, mais l’enseignement diffère d’un pays à l’autre. Nous devons non seulement suivre les nouvelles tendances et évolutions internationales, mais surtout connaître parfaitement le contexte local. Avoir soif d’apprendre, mais surtout être capable de transmettre ses connaissances au public cible… C’est aussi ça, la curiosité.

Les formations ne doivent pas être des one shots”. J’aime qu’elles perdurent dans le temps. Nous avons ainsi organisé un Look Ahead Day, il y a quelques mois : une séance résolument tournée vers l’avenir. Il s’agissait certes d’aborder les technologies révolutionnaires, mais nous avons surtout mis l’accent sur celles qui auraient un impact sur notre secteur, à savoir les supports d’apprentissage.» 

Rapport de surprise 

VAN IN investit massivement dans la formation et le développement. Des efforts accueillis positivement par le personnel, selon Eva Chaubet. «Nous demandons à tous les nouveaux collaborateurs de remplir un rapport de surprise après trois mois passés au sein de notre entreprise. Qu’est-ce qui les a surpris? De quoi s’étonnent-ils? Qu’est-ce qui les interloque? Dans neuf rapports sur dix, les nouveaux collaborateurs indiquent qu’ils sont agréablement surpris par l’attention que VAN IN accorde à l’apprentissage.

Chaque collaborateur est aux commandes de son propre développement personnel, c’est l’un de nos principes. Lors des séances d’intégration, nous en discutons et expliquons le catalogue de Cefora aux nouveaux venus. L’éventail de formations de Cefora leur offre de nombreuses possibilités d’approfondir leurs connaissances et d’évoluer dans leur rôle professionnel.» 

«J’ai précédemment travaillé pour une grande boîte de consulting. Les formules proposées étaient standard : formation A la première année, formation B la deuxième année… Mais une organisation où tout le monde est engagé dans l’apprentissage nécessite une autre approche. Ici, le personnel a un sens critique et de très bonnes compétences verbales. Les formations doivent passer le test didactique. Aucun formateur ne repart sans quelques retours (constructifs) sur sa formation.

C’est aussi ce qui me plaît avec Cefora. Après chaque formation, un feed-back approfondi est demandé et les formateurs sont évalués. Ils osent se montrer vulnérables et se regarder dans le miroir.» 

Culture d’apprentissage 

La curiosité est un trait de caractère inné. Eva Chaubet pense toutefois qu’une organisation peut stimuler la curiosité et la soif d’apprendre des collaborateurs. «Vous devez évidemment offrir la possibilité aux travailleurs d’élargir leurs connaissances. Il convient d’instaurer une culture d’apprentissage.

Et pas seulement en proposant des formations : les apprentissages formel et informel doivent aller de pair. Écouter les collègues, se coacher mutuellement, sans que cela s’inscrive dans une structure ou un cadre donné. Les formations de Cefora encouragent souvent cet apprentissage informel. Les collègues échangent leurs expériences ou partagent les enseignements tirés des formations.» 

Instaurer une culture d’apprentissage va plus loin que proposer des formations : les apprentissages formel et informel doivent aller de pair.

«L’intérêt pour les autres est un aspect important de la curiosité. Je discute beaucoup avec les autres collaborateurs de VAN IN. Je veux comprendre au mieux notre entreprise et connaître les motivations de chacun. Une bonne connaissance des gens qui vous entourent vous en apprend aussi plus sur vous-même. Vous pouvez alors rester authentique, fidèle à ce que vous êtes et maître de votre propre avenir.» 

Stimuler l’envie d’apprendre dans votre organisation ? Consultez notre offre de formations digitales. 

Abonnez-vous à notre newsletter

Restez au courant de nos dernières formations, articles de blog, événements et conseils qui font avancer votre carrière !

Inscrivez-vous

Related Posts