Trois mythes RH auxquels nous croyons encore

Saviez-vous que :

  • les égouts new-yorkais grouillaient de crocodiles ?
  • Paul McCartney était mort depuis 50 ans ?
  • vous pouviez dissoudre sans peine un clou dans un verre de cola ?

Rien de tout cela n’est exact, bien entendu. Il s’agit de légendes urbaines réfutées depuis bien longtemps… mais tenaces. À l’instar des mythes RH. Et si nous vérifiions tout cela ensemble au moyen de faits ?

Mythe RH n° 1 : « Adapter les formations aux styles d’apprentissage »

Jean a un profil d’apprentissage auditif, Hilde, visuel. Misez sur leurs atouts et ils progresseront à pas de géant. C’est du moins ce qu’affirme la théorie de David Kolb, qui catégorise les individus en rêveurs, penseurs, décideurs et faiseurs.

Qu’en dit la science?
  • Il n’existe pas de corrélation entre le soi-disant type d’apprentissage d’une personne et l’efficacité de la méthode d’apprentissage.
  • Le classement des personnes en typologies est complètement non-scientifique. Même le MBTI est bon à mettre à la poubelle.
Comment faire alors?

Augmenter le rendement et l’impact de vos formations ? Réfléchissez au préalable à vos objectifs précis. Le définisseur d’objectif d’apprentissage vous donnera un petit coup de pouce.

Mythe RH n° 2 : « Suivez le modèle 70:20:10 »

L’apprentissage est à 70 % informel, à 20 % social et à 10 % formel. Pour bon nombre d’entreprises, ce principe reste le fil rouge de la répartition de leurs outils de formation.

Qu’en dit la science?

Aucune étude ne confirme ce chiffre de 70:20:10.

Comment faire alors?

Les types d’apprentissage informel et social sont certes essentiels. Mais ne vous focalisez pas outre mesure sur un chiffre arbitraire. Préférez votre bon sens pour décider si une formation formelle est vraiment nécessaire. Et faites le test.

Mythe RH n° 3 : « Nouvelle génération, nouvelles formes d’apprentissage »

Attention, la génération Z débarque ! Soyez prêt à accueillir les digital natives adeptes du multitasking, de la co-création et des jeux vidéo. Et revoyez toute votre politique d’entreprise pour vous plier à leurs désirs, sans quoi ils iront chercher leur bonheur ailleurs.

Qu’en dit la science?

Ces traits caractéristiques de la génération Z sont de pures supputations. Tout comme ceux des générations X et Y. Cette réflexion générationnelle est une absurdité scientifique.

Comment faire alors?

Ne choisissez pas les formes de travail en fonction de l’âge des apprenants, mais laissez-vous guider par ces questions pratiques :

  • qui doit apprendre : des individus ou des groupes ?
  • comment doivent-ils apprendre : ensemble ou chacun à leur rythme ?
  • doivent-ils apprendre : peuvent-ils se déplacer facilement ?

Ce diagramme vous indiquera la voie à suivre.

Nous avons puisé ces mythes RH dans ce livre – que nous recommandons vivement!

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

LE QUOI DE NEUF DU CEFORA DANS VOTRE BOÎTE MAIL

Formerpourréussir.be est une chouette source d'inspiration pour vous ? Vous souhaiteriez cependant en savoir encore plus sur l'organisation de formations ? Ou mieux connaître les formations du Cefora ? Dans ce cas, inscrivez-vous sans tarder à notre newsletter mensuelle.

Related Posts